ban_1

ban_1

vendredi 22 janvier 2016

Arild Rosenkrantz, symbolisme in blue

Rendons à César ce qui est à César, je dois ma découverte du jour à Facebook. De l'intérêt de suivre des pages thématiques...
Au détour de mon fil d'actualité, que vois-je ? Un bleu sépulcral, soyeux et féerique à la fois. Un mausolée à l'antique émergeant des cyprès, une atmosphère que Böcklin lui-même ne renierait pas. Bref, je tombe sous le charme de The Mysterious portal, un pastel du baron Arild Rosenkrantz, nom peu mélodieux s'il en est qui n'est dissimule pas moins un délicieux talent.

The Mysterious Portal
Pastel - vers 1938
Leicester Galleries

Andersen, Hendrik C., Portrait du Baron Arild Rosenkrantz
1897
Museo H. C. Andersen
Le petit Arild voit le jour le 9 avril 1870 dans le château de Frederiksborg, au Danemark. Son père, le baron Iver Holger Rosenkrantz, un diplomate danois, décède trois ans plus tard et l'enfant accompagne donc sa mère, Julia Louise Mackenzie, écossaise d'origine, dans ses nombreux voyages en Italie, en Angleterre et en Ecosse. Julia en vient finalement à épouser en secondes noces l'un de ses cousins et s'installe définitivement en Italie en 1891.

En 1887, Arild est envoyé à Rome pour suivre l'enseignement du peintre-fresquiste Modesto Faustini qui lui transmet son goût des grands maîtres italiens. Arild pose alors les bases de son style onirique et puissamment délicat.

Deux années plus tard, il intègre l'Académie Julian, à Paris, où il a pour professeurs Jean-Paul Laurens et Benjamin Constant. Il s’imprègne aussi bien du style des peintres des Salons et des Impressionnistes que du Préraphaélisme et de l'art de Turner ou de Blake.



Le Secret
1890
Collection particulière
Pendant ce temps, à Rome, sa mère, devenue veuve, se prend de passion pour le spiritisme et devient médium de son état. C'est d'ailleurs par l'entremise de cette dernière que notre Arild fait la connaissance de Joséphin Péladan, dit le Sâr Mérodack Joséphin Peladan, qui l'invite ainsi à participer au Salon de la Rose+Croix ; Rosenkrantz y expose ainsi ses oeuvres entre 1892 et 1894.

Entre 1894 et 1895, Arild part étudier aux Etats-Unis et réalise ses premières verreries en travaillant pour Tiffany ; plus tard, il créera des vitraux pour un grand nombre d'églises et de riches demeures en Grande-Bretagne. L'une des ses réalisations les plus célèbres, le grand vitrail est de Saint-Andrew, à Wickhambreaux dans le Kent, fut ainsi exécuté à New York dans le studio de John La Farge, l'inventeur du verre opalescent.

Annonciation - Vitrail est, St-Andrew,
Wickhambreaux, Kent - 1896
En 1898, il s'installe à Londres où il assied sa réputation de peintre de portrait mais également de décorateur ; son style est alors fortement influencé par l'art de Burne-Jones, mort la même année.
Il répond à de nombreuses commandes parmi lesquelles celle du Claridges Hotel pour lequel il réalise douze panneaux décoratifs pour le plafond de la salle à manger.

Portrait de Paul Swan
Huile sur toile - 1912
Projet de décort pour la salle à manger du Claridges
Gouache, pastel et crayon sur papier - 1903

En 1909, il expose une série de 37 illustrations macabre réalisées pour une édition danoise de l'ouvrage d'Edgar Allan Poe, Tales of Mystery and Adventure.
Il réalise un mémorial de la Première Guerre mondial, un Christ en bronze, pour l'église St George Camberwell.

The Omnipresent
Mémorial de St George, Londres
Bronze - 1918


Le Christ entre Lucifer et Ahriman
Pierre noir et pastel blanc sur papier
Vers 1913
Artiste "spirituel", Rosenkrantz rejoint l'Anthroposophic Society (Société anthroposophique universelle), fondée par le philosophe Rudolf Steiner, qu'il rencontre personnellement en 1912. 
De la philosophie de Steiner il retient notamment l'idée d'utiliser les couleurs du spectre lumineux pour atteindre la réalité spirituelle et invisible au-delà de la réalité matérielle. Steiner et la théorie de la couleur de Goethe vont définitivement influencer l'artiste et sa manière d'utiliser les couleurs. 

En 1914, il rejoint le chantier de décoration du premier Goetheanum à Dornach. Là, sous l'égide de Steiner, il travaille en collaboration avec d'autres artistes à la décoration de deux coupoles.

En 1923, Rosenkrantz réailse sa première série des Sept sceaux de l'Apocalypse, 7 pastels de plus de 70 cm de diamètre inspirés de la pensée de Steiner et de son ouvrage Occult Seals and Columns (1907) dont une édition en noir et blanc est publiée en 1924, comprenant des reproduction noir et blanc des oeuvres de l'artiste.


Sceau n°1 : The mystery of the creative word
Sceau n°3 : Les Quatre Cavaliers
Rosenkrantz retourne à Londres après le décès de Steiner en 1925. Là, il répond à différentes commandes pour des théâtres anthroposophiques : conception de costumes, création des décors de scène et aménagement de la salle. Il fait également cours et organise chaque année des expositions.

A Group Soul
Vers 1922-1927
Leicester Galleries
A l'automne 1939, l'artiste part avec sa femme à Copenhague où une exposition anniversaire doit avoir lieu pour ses 70 ans. L'invasion allemande les empêche de rentrer en Angleterre et le couple est accueilli au château de Rosenholm dans le Jutland, demeure familiale des Rosenkrantz depuis le milieu du XVIe siècle. Sa femme décède en 1944 et Arlid se refuse à retourner seul à Londres. Il s'installe donc définitivement au Danemark et poursuit sa carrière. Durant 20 ans, il continue de créer, exposer, enseigner, et meurt le 28 septembre 1964.

From Hades
Huile sur toile - 1956

Le château de Rosenholm (site où l'on apprend que le château est triplement hanté) conserve aujourd’hui une importante collection des oeuvres de l'artiste, également largement représenté dans les collections publiques et privées de Grande-Bretagne.




Et pour terminer cette rapide monographie, une petite ronde en bleu comme on les aime : 


Au coeur de la forêt
Pastel - Date inconnue

Le Salut au Soleil
Pastel - 1935

He Suffered
Pastel - Vers 1928
Leicester Galleries
L'Annonciation - Vers 1930
Nature
Pastel sur papier - Vers 1930
Le Temple
Pastel - 1931
Tête de jeune femme
Pastel sur papier - Vers 1950

L'Esprit du Passé
Pastel - 1950'
cons. Rosenholm
© Bente Arendrup

Monde minéral
Huile sur toile - 1957

Sources
Site consacré à l'oeuvre de Rosenkrantz : http://www.arildrosenkrantz.dk/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez à me donner votre avis et à nourrir notre soif de connaissance !